Wiki Creepypasta
Advertisement

("Je ferais de cette société un interminable spectacle.") [La dirigeante]

La dirigeante est l'antagoniste principale de l'histoire creepypasta intitulée "Dehors il y'a un monde merveilleux" (Outside is a wonderworld).

DESCRIPTION

La dirigeante est supposée être une créature démoniaque avec une physionomie féminine, filiforme et humanoïde, que seules les personnes déprimées ou dystopiques peuvent percevoir, les emmenant ensuite dans "son monde".  Pour cela, elle les manipule en les amadouant de bonne paroles et donnant une impression fiable et idéaliste. Elle va ensuite emprisonner l'existence de sa victime dans sa canne. En conséquence, l'entourage/ les proches de la victime n'auront plus aucun souvenir de lui/elle. Ce qui poussera ainsi la victime à rejoindre la dirigeante dans son monde. La dirigeante à également refaçonner son apparence physique comme elle le souhaite.  Son monde est entièrement créé par elle, façonnée par toute sa créativité. On y trouve d'autres personnes plus ou moins des artistes de cirques, théâtre, ect... La dirigeante dit de "ne pas cacher ses complexes." Ce qui explique pourquoi certaines personnalités des personnes s'y trouvant sont plus ou moins malsaine (exemple le technicien mécanophile, le confiseur ancien pédophile et kidnappeur.) La dirigeante les qualifie comme "sa collection  de pensées humaines".  Parmis les résidents artistes, ont peut y trouver les frères voltigeurs (deux frères accusés d'accident volontaire), le dramaturge (ancien serial-killer italien visant surtout les artistes par jalousie), le marionnettiste et ses marionnettes qui se révèle être tous des enfants...  Toutes les personnes présentent dans ce monde sont donc des victimes, ou esclaves de la dirigeante.  Contrairement à plusieurs creepypasta, la dirigeante se montre très calme et calculatrice, préférant la domination que le meurtre à quantité massive. Son but est de faire quitter la vraie vie aux humains entiers et s'installe dans son monde, en les manipulant et en faisant changer leur visualisation des choses.

APPARENCE

  La dirigeante à un design assez sophistiqué et théâtral, et plutôt similaire aux directeurs de cirque tel qu'un monsieur loyal. Elle a un visage qui se révèle être un masque blanc maquillé de noir et s'animant, porte du rouge à lèvres pourpre. Ses cheveux blonds sont coiffés en chignon, deux mèches encadrant son "visage". Son costume se compose d'une chemise blanche boutonnée avec un corset noirs et dorés, un pantalon noir, une veste rouge queue-de-pie à manches rebroussées et ornée d'or, des épaulettes dorées, des bottes noires, ainsi qu'un haut-de-forme et un noeud papillon noir. Elle tient parfois une canne noire. 

  Le vrai visage de la dirigeante n'a jamais vraiment été identifié, mais ce qui l'aurait vu serait mort sur le coup. 

PERSONNALITÉ

  À première vue, la dirigeante se montre comme étant une personne digne de confiance, réfléchie, très calme et dégageant une aura charismatique et flamboyante. Mais elle se montre en réalité menteuse, cruelle et à trait de dictatrice. Elle ne montre aucun répit lorsque ses victimes se font oublier par ses proches et s'en réjouit même. Elle montre également une arrogance et une mégalomanie monstrueuse, pensant que n'mporte quel être se doit de lui obéir. Elle exige que que n'importe qui ai la même vision des choses qu'elle et n'hésitera pas une seconde à l'endoctriner. Elle attaque généralement "indirectement" : quelqu'un cherche à s'échapper de son monde ou s'oppose à elle, la dirigeante laissera ses artistes assistants le tuer. Malgré son caractère à tendance malsaine, la dirigeante s'intéresse beaucoup à ses victimes et aime discuter avec eux de leur expérience, leur passé. Elle qualifie ses victimes comme étant une collection de pensée humaine.

BIOGRAPHIE

À l'origine, la dirigeante s'appelait Perone Lament. C'était une jeune femme d'origine française, de Angers plus exactement, qui était passionnée de théâtre et d'art du spectacle et rêvait de devenir une artiste réputée. Mais Perone était trop introvertie et avait trop peu confiance en elle, n'osait en parler à personne et encore moins faire les démarches pour y arriver. Elle avait très peu de lien sociaux et était très souvent mise de côté. Sa sociabilité empirait année en année et faisait encore moins confiance aux autres qu'à elle-même. Elle détestait la façon dont se comportait les gens, et toute ce que la société actuelle les faisait devenir (comme le langage, les activités, ect...).  Un jour, à 22 ans, Perone était dans une brocante, et elle y trouva un stand où un collectionneur proposait des articles d'art du spectacle : masques vénitiens, matériels de danses... Éblouie, elle voulu acheter au moins 1 article pour combler son rêve de devenir une artiste, qu'elle suppose maintenant irréalisable. Mais constatant qu'elle n'avait pas assez d'argent sur elle, Perone ne voulait pas laisser tomber cette opportunité, elle s'en était privée depuis si longtemps. Elle vola alors un des articles, un simple masque blanc théâtral. Le collectionneur la surpris, et se révéla être en réalité un démon. Il proposa alors un pacte avec Perone : Il lui offre ce masque (qu'il décrit à Perone comme quoi ce masque porterait bonheur) en échange de son âme. Perone accepta, et se retrouva changé en une créature au corps fluide et féminin, avec un costume élégant et ce fameux masque en guise de visage. Le démon lui avait également distribué certains pouvoirs, qui lui serviront pour créer un monde comme elle a toujours souhaitée. 

FUTILITÉS

  • Personne n'a vu son vrai visage qui se cache sous son masque. Mais on raconte que ceux qui l'on vu son mort de peur. 
  • Son monde ressemble à un mélange de parc d'attractions, de cabaret et de cirque.
  • Actuellement, le monde de la dirigeante est "habité" par 31 individus, la dirigeante incluse.
Advertisement