Wiki Creepypasta
Advertisement

Contexte[]

Macabroni est une pièce de théâtre ayant été représenté à Montréal en 2019, dont l'issue se serait révélée fatale pour les spectateurs.

Histoire[]

Tout commença, alors qu'une jeune compagnie de théâtre montréalaise allait bientôt fermer ses portes. Après plusieurs tentatives, aucun de leur projet n'avait porté fruit et il était temps d'abandonner le navire.

Un soir, ils reçurent la visite d'un étrange personnage. L'étranger, un grand homme à la silhouette escogriffe se présenta à eux sous le nom de Peter Pearson. Il leur fit rapidement savoir qu'il avait besoin de leur service pour produire son spectacle, promettant de les payer pour leur services. 

Voyant là une issue à leurs problèmes financiers, les membres de la compagnie acceptèrent sans poser de questions. Dans un premier temps, cette décision hâtive sembla leur porter chance, car pour la première fois de leur carrière, ils eurent tôt fait de trouver un lieu de représentation et le matériel nécessaire. Cependant, les choses allaient prendre une autre tournure…

Vint alors le moment des répétitions, Peter Pearson, refusa l'entrée au membres de la compagnie et s'enferma dans la pièce. Se disant qu'il s'agissait peut-être d'une superstition de l'artiste, ils l'écoutèrent sans broncher.

C'est le lendemain qu'il furent surpris, car lorsqu'il revinrent sur les lieux, le porte était toujours verrouillé, tout laissait croire que Peter Pearson n'avais pas quitté la salle depuis la veille.

L'un des membre, curieux, posa son oreille sur la serrure et se retrouva perplexe par ce qu'il entendu. De l'autre côté de la porte résonnaient d'incompréhensibles suites de mots et de phrases dénués de sens. On aurait pu même y distinguer des grognement ou des bruits bestiaux tellement les bruits provenant de la salle étaient cacophoniques.

Croyant se confronter à une mauvaise plaisanterie et constatant ainsi l'inévitable faillite de leur dernière tentative de percer dans le monde artistique. Les membres de la compagnie quittèrent les lieux, abandonnant tout espoir.

Au cours des semaines qui suivirent, ils communiquèrent très peu ensemble. Toutefois les membres rapportèrent tous avoir été dérangés par des terreurs nocturnes, des appels téléphoniques au milieu de la nuit et autres étranges événement.

Un mois passa ainsi et, un jour, ils reçurent tous un appel de Peter Pearson : Le spectacle était prêt.

Intrigués et inquiets à la fois, les membres se déplacèrent pour aider à la représentation. Tout semblait bien aller, les portes allaient ouvrir sous peu laissant entrer les spectateurs. C'est alors que l'on entendit un cri glaçant retentir depuis la loge de Pearson. Tout le monde s'y précipita et se retrouvèrent devant l'une des membres gisant sur le sol, gémissant et convulsant, aux pieds de Peter Person. Rien ne semblait la sortir de sa transe. Lorsqu'on demanda à Pearson ce qui était arrivé, il se contenta de répondre le regard vide : « On n'y peut rien, elle a vu… »

Ne voulant pas mettre fin à leur seule chance de relancer leurs rêves et leur compagnie, les membres prirent la décision de ne pas annuler le spectacle; c'est cet acte égoïste qui allait causer leur perte.

Alors que les spectateurs arrivaient, les membres observèrent d'étrange phénomènes. Des lumières s'allumaient et s'éteignaient automatiquement, les téléphones des spectateurs n'arrêtait pas de sonner. Voyant que quelque chose ne tournait pas rond, l'une des membres de la compagnie tenta de glisser un avertissement dans le programme de la soirée, mais rien n'y fit.

Advertisement